La Malaisie, 4 jours à Kuala Lumpur

Allons faire un petit tour … à Kuala Lumpur ! A l’issue de mon périple en Océanie, je décide de partir à la découverte de l’Asie du Sud-Est toute proche. Si la Malaisie, et Kuala Lumpur en particulier, n’était pas sur mon trajet initial, cette ville cosmopolite et bouillonnante s’est avérée être une réelle bonne surprise !

Kuala Lumpur souvent désignée par ses initiales KL, est l’une des deux capitales de la Malaisie (avec Putrajaya). Cœur industriel, financier et culturel du pays, la ville compte plus de 2 millions habitants intra-muros. Son agglomération, nommée Grand Kuala Lumpur compte 8 millions d’habitants : il s’agit de la ville la plus peuplée du pays et une de celles connaissant la plus forte croissance urbaine et économique d’Asie du Sud-Est. Arrachée à la jungle dans les années 1850, la ville doit sa naissance et sa fortune aux abondants gisements d’étain découverts au XIXe siècle. Ville mondiale, Kuala Lumpur a vu se développer de nombreux gratte-ciels dans son quartier d’affaires, dont les tours Petronas, qui furent les plus hautes du monde. Son développement industriel s’est fait notamment autour des nouvelles technologies et de la finance.

https://i1.wp.com/www.decouvertemonde.com/wp-content/uploads/2014/01/carte-kl.jpg

Comment décrire le profond choc culturel que je vis à mon arrivée ? A l’opposé de tout ce que je connaissais, des repères de notre société occidentale, je débarque dans un environnement au climat tropical et humide, dans une société où la religion musulmane est un élément fondamental, et où le luxe et plus de 200 gratte-ciel étincelants côtoient la pauvreté de la rue.

Je passe la nuit dans l’avion et j’arrive à l’aéroport international de Kuala Lumpur à 8h du matin. Au bureau de l’immigration, j’attends plus de trente minutes pour obtenir mon visa de touriste de 90 jours. Mon séjour débute sur les chapeaux de roue lorsque je dois aller faire une réclamation (in english please!) au guichet de l’aéroport pour mon sac à dos qui n’est déjà plus sur le tapis roulant. J’attends encore presque trente minutes que le personnel, plutôt cool cool, me le ramène. Je suis bien loin de l’ordre australien. Ici, en Asie, personne n’est pressé, c’est une autre philosophie de vie ! Autant s’y habituer rapidement!

Situé à 50 km de KL, je quitte l’aéroport en empruntant le Sky Train, un train ultra moderne, qui en envoie franchement plein la vue, et qui relie en à peine une demie heure l’aéroport à la station KL Sental, le centre névralgique des transports dans la ville et entre les communes environnantes . Là, whaou! La station est intégrée à un mall, un immense centre commercial sur quatre niveaux. Les grandes enseignes du luxe sont toutes présentes!! Je me dirige ensuite vers le monorail qui couvre une grande partie de la ville pour atteindre le quartier populaire où j’ai réservé ma guesthouse. Une fois descendue, je suis confrontée à la rue. Toutes les personnes que j’arrête pour demander mon chemin parlent anglais. C’est déjà rassurant de pouvoir échanger. J’atterris dans ce qui pour moi s’apparente à un vrai bidonville en travaux, sale et poussiéreux. Les trottoirs sont inexistants, les piétons marchent sur la route accidentée et traversent dans un désordre hallucinant devant les voitures et tuktuk qui zigzaguent tant bien que mal. Je vois au loin des gardes équipés de mitraillettes… Mon sac pèse 19 kilos, il fait déjà 31 degrés, l’air est humide et lourd, il est difficile de respirer normalement. En arrivant dans le dortoir, je m’assoie cinq minutes sur mon lit, en silence… Bon, la vraie aventure commence maintenant!

Je séjourne dans le quartier de Jalan Bukit Bintang. C’est un quartier où se mélangent Malais, Indiens et Chinois. Il y a aussi quelques expatriés et touristes, qui y viennent pour faire la fête dans une des seules rues avec restos, bars et boîtes de nuit.

img_3798

A Kuala Lumpur, en plus du monorail, 4 lignes de bus gratuites quadrillent la ville et mènent les touristes vers tous les lieux incontournables. Il est vraiment très simple de se repérer et de se déplacer en ville.

⇒ LES TOURS JUMELLES PETRONAS

img_9697

Symbole de Kuala Lumpur, les tours Petronas ne laissent personne indifférent. Elles s’élèvent sur 88 étages à plus de 452 mètres et comprennent 78 ascenseurs dont 29 à grande vitesse. Il ne faut pas plus de 90 secondes pour voyager du parking en sous-sol au niveau le plus élevé ! Les deux tours sont reliées par un skybridge à 170 mètres du sol où il est possible de se rendre pour avoir une vue sur la ville. Inspirées du modèle islamique traditionnel de la Malaisie, elles regroupent en plus de leurs bureaux une salle de concert, une mosquée, un centre multimédia et des centaines du boutiques réparties sur 6 niveaux. Là encore, les plus grandes marques internationales de luxe sont présentes.

http://www.savoirecrire.fr/petitcarnetdasie/wp-content/uploads/2014/10/IMG_9872.jpg

A l’extérieur, il est agréable de se promener dans les jardins Petronas, un petit coin de verdure ombragé et fleuri, équipé d’une large piscine et d’une immense fontaine aux multiples jets d’eau.

http://esphoto980x880noname.mnstatic.com/e27ad6ae4d6aa3e0a0a8c195b49a8651

A la nuit tombée, les flash crépitent et les fontaines se parent de couleurs arc-en-ciel au son de la musique classique qui résonne avec puissance. Le Lake Symphony Water Fountain Show est absolument remarquable! Un incontournable pour les amoureux de photographie!

img_3304

img_3281

 

⇒ Le quartier de LITTLE INDIA

Les temples hidous sont colorés et somptueux. Le plus visité est celui de Sri Mahamariamman. Fondé en 1873, il est le plus ancien et le plus riche temple indien de la ville. L’activité spirituelle à l’intérieur est fascinante. J’ai la chance d’y être de passage alors qu’une famille célèbre un mariage dans la plus pure tradition hindoue. C’est un moment surprenant, joyeux, coloré, où les chants, prières et vêtement traditionnels offrent un spectacle à couper le souffle.

⇒ Le quartier de CHINA TOWN

Le Central Market, marché aux puces en plein air, attire des milliers de personnes venues acheter et négocier divers objets, bien souvent des imitations de grandes marques. Parmi les stands de nourriture qui parfument l’atmosphère (c’est parfois franchement trop!!), on trouve principalement des chaussures, montres, bijoux et sacs à main. Encore une fois, il faut être prêt à affronter les foules, car ce labyrinthe est noir de monde, on peut y passer des heures dans le bruit incessant des vendeurs qui tentent d’attirer l’attention de chaque touriste.

Afficher l'image d'origine

⇒ Le quartier colonial

Il est organisé autour de Merdeka Square. Cette grande place accueillait les compétitions de cricket lors de l’occupation anglaise. Aujourd’hui, c’est la place de l’indépendance, où le drapeau malais flotte depuis leur indépendance, en 1957. Autour de la place trônent plusieurs bâtiments en brique de l’administration anglaise, ainsi que la cathédrale St Mary, la plus ancienne de la ville. Là encore, les espaces de verdures et parcs font de Kuala Lumpur une ville assez agréable.

https://i1.wp.com/www.eliseontheway.com/wp-content/uploads/2016/08/Kuala-Lumpur-Malaisie-blog-voyage-2016-8-1024x683.jpeg

⇒ THEAN HOU TEMPLE

Le temple Thean Hou est situé à 3 km en dehors du centre de Kuala Lumpur. Ouvert en 1989, ce beau temple, rouge, blanc, vert et or, est celui de la Déesse du Paradis. De là, je profite également d’une vue sur la ville qui se profile au loin.

img_3845

img_3875

 

⇒ Les BATU CAVES

À 10 km au nord de la ville, Batu Cave est l’un des sites les plus touristiques de Kuala Lumpur. C’est un ensemble de grottes dans lesquelles sont aménagés plusieurs temples hindous directement dans les roches calcaires. Ce complex constitue le plus grand centre hindou hors de l’Inde!

En arrivant, je croise des dizaines de singes qui ne semblent pas perturbés le moins du monde par les hordes de touristes, au contraire, ils sont toujours prêts à sauter sur nos sacs à dos, en quête de nourriture.  Au pieds des 272 marches qui mènent à l’intérieur de la grotte, la statue de 42m en or représente Murugan, le dieu de la Guerre.

img_3382

img_3459

img_3511

C’est un site d’une grande beauté qui m’inspire beaucoup de respect.

 

Plus de photos de Kuala Lumpur par ici :

— > https://www.flickr.com/gp/151353685@N07/Y4A935


Kuala Lumpur est une ville que j’ai pas mal apprécié. Gigantesque et cosmopolite, je suis bien consciente qu’elle est à l’opposé des villes de campagne, bien plus traditionnelles. De ce début de périple asiatique, c’est surtout la gentillesse des habitants que je retiens. Toujours ouverts, souriants et prêts à rendre service, il est très agréable d’évoluer dans cet environnement où chaque pas est, pour moi, une profonde remise en question de notre mode de vie européen… 

J’ai eu un avant goût de la Malaisie. Il n’est pas impossible que j’y retourne un jour 😉 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s