Melbourne et sa région, l’Etat du Victoria

A mon arrivée en Australie, les backpackers « expérimentés » que j’ai pu rencontré m’ont tous décrit leur amour absolu pour Melbourne. J’avoue que j’ai rapidement compris pourquoi ! Visite en images des sites exception aux alentours et de Melbourne, la deuxième agglomération du pays, régulièrement classée comme la 1ère ville au monde où il fait bon vivre.

⇒ THE GRAMPIANS NATIONAL PARK

Les Grampians constituent l’un des sites naturels les plus remarquables du Victoria. Ses crêtes spectaculaires surgissent à l’ouest de l’état, à environ 300 km de Melbourne, et laissent place à une nature éblouissante. Ce parc national regorge d’une faune et une flore diversifiées, de peintures aborigènes, de puissantes chutes d’eau et de formations rocheuses surprenantes. L’occupation aborigène de ces chaînes s’étale sur plus de 20.000 ans et le souvenir de leur cohabitation avec la nature est peint sur la roche des montagnes : le parc rassemble en effet le plus grand nombre de sites d’art aborigène du sud-est du pays, dont une poignée sont ouverts au grand public.

Les sentiers balisés m’ont parfois donné du fil à retorde, mais ils en valent la peine, car les points de vue sur les plaines sont magnifiques. Poussées d’adrénaline garanties!

⇒ SOVEREIGN HILL

Situé à 80 km à l’ouest de Melbourne, Sovereign Hill est un véritable musée à ciel ouvert. Retraçant l’histoire de la petite ville de Ballarat, la visite nous replonge en 1851, date à laquelle l’or a été découvert dans la région. On se balade parmi les nombreux bâtiments (la mairie, la banque, la poste, le théâtre, l’école ect et bien sur la mine) recréés comme au temps de la ruée vers l’or. Ici, tous les figurants sont en habits d’époque et travaillent selon les méthodes d’antan. C’est un super moment, où je me trouve transportée dans une époque passionnante!

⇒ LA GREAT OCEAN ROAD

Je m’approche de Melbourne et m’apprête là encore à en prendre plein les yeux. Reconnue comme l’une des plus belle route côtière du monde, la Great Ocean Road s’étend sur plus de 240 km. De site en site, je découvre un décor absolument somptueux ! Plus de détails dans l’article consacré à cette route mythique d’Australie.

⇒ WILSONS PROMONTORY NATIONAL PARK

Wilsons Promontory, ou plus simplement, the Prom, est une péninsule connue pour ses formations de granit, ses plages de sable, ses dunes côtières, ses marécages, ses forêts, ses montagnes et ses points de vue mémorables. Diverses marches d’une heure à trois jours sont proposées. Comme à mon habitude, je préfère les marches qui grimpent pour me confronter aux plus belles vues.

⇒ MELBOURNE

Découvrons maintenant une métropole (4 millions d’habitants) dynamique marquée par de nombreuses influences. Indéniablement ville cosmopolite, presqu’un tiers des habitants parlent une langue autre que l’anglais à la maison. Et plus d’un quart des habitants sont nés à l’étranger.

Melbourne est renommée pour être la capitale australienne de la culture, de la mode et du sport. Bon nombre d’évènements internationaux prennent place ici chaque année comme l’Open d’Australie (tennis), la Melbourne Cup (course hippique) et le Grand Prix automobile d’Australie. La ville offre une atmosphère plus européenne que sa rivale Sydney, du fait de son approche culturelle plus marquée, de son architecture témoin d’un patrimoine historique plus présent et de son goût prononcé pour la gastronomie et le vin. En plus de trouver des restaurants fins, l’ambiance festive des petites ruelles animées par les terrasses de restaurants terminent de donner cette impression. Melbourne a su garder les charmes des temps anciens en juxtaposant ça et là des gratte-ciel à l’architecture parfois exubérante aux côtés de bâtiments d’époque préservés.

Moi j’avais surtout hâte de découvrir le Street Art de la ville. Nombreuses sont les petites ruelles entièrement taggées. La plus connue est la Hosier Lane. C’est une petite rue où il n’y a presque rien, mais il est bien difficile de prendre des photos sans avoir un touriste sur le cliché. Volontairement, j’y passerai deux fois, un après-midi et le lendemain. Je ne suis pas étonnée de découvrir que d’un jour à l’autre de nombreux nouveaux graffitis sont apparus, symbole de la créativité des ces artistes anonymes.

 

A Melbourne, je loge dans une guesthouse dans le quartier sud de St Kilda, qui abrite beaucoup de célèbres attractions touristiques de Melbourne comme le Luna Park, ouvert en 1912, caractérisé par sa porte en forme de bouche. C’est le  quartier animé, qui fourmille de bars et de restaurants, favori de la jeunesse de Melbourne et des backpackers venus du monde entier.

La vue sur le CBD de Melbourne est magnifique, la plage St Kilda Beach la plus populaire de la ville et la jetée habitée par de petits êtres qui attirent bien des touristes. On peut, en effet apercevoir des « little penguins », c’est-à-dire des manchots pygmées, qui s’abritent dans les rochers. Ils sont environ 1000 manchots a y avoir élu domicile depuis 1974. On peut les voir à l’aube ou au coucher du soleil, puisqu’ils ont pour habitude de passer la journée en mer pour se nourrir. J’ai la bonne surprise d’en apercevoir quelques uns cachés dans les rochers. Ils sont trop mignons !

 


Bien que je n’y sois restée qu’une semaine et demie et que Perth sur la côte ouest reste pour moi indétrônable, Melbourne mérite largement sa place de numéro 1 !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s